Fiche-métier : Comment devenir Guide Conferencier ?

Le Guide Conferencier fait partie du corps de métier : tourisme

A quoi servaient les gargouilles ? Que signifient ces peintures sur le plafond ? Autant de questions auxquelles le guide conférencier est habilité à vous répondre lors de la visite d’un lieu. Ce féru d’histoire a pour objectif de transmettre son savoir et de mettre en valeur l’endroit que vous visitez. Il peut être spécialisé dans une époque ou un domaine artistique en particulier ou bien polyvalent. Dans tous les cas, il est capable de traiter des sujets extrêmement variés. Avec l’évolution de l’industrie culturelle et le développement des visites interactives, il doit également s’adapter aux technologies numériques.

La préparation des visites

Animer une visite ne s’improvise pas ! En amont, le guide conférencier effectue un gros travail de préparation : documentation et mémorisation d’un maximum d’informations sans oublier l’actualisation de ses connaissances font partie du job. L’objectif est d’être quasi incollable le jour J et de répondre aux questions les plus précises.

Rendre l’histoire vivante

L’essentiel de son travail passe par la communication orale et l’interaction avec les visiteurs. Le guide conférencier doit donc savoir attirer l’attention de son public et la garder. Mission souvent difficile ! Pour relever le challenge, il doit avant tout adapter son langage au profil des visiteurs. Il ne tiendra en effet pas le même discours face à des enfants de 8 ans qu’à un groupe de touristes retraités. Autre aspect : rendre l’histoire et les lieux vivants en expliquant par exemple la finalité des ornements ou bien en racontant des anecdotes. La visite en devient plus didactique !

Compétences/Qualités nécessaires pour devenir guide conférencier

Les formations à suivre pour devenir guide conférencier

Pour devenir guide conférencier, il est nécessaire de posséder la carte professionnelle de guide conférencier. Cette dernière est notamment délivrée aux titulaires de la licence professionnelle de guide conférencier et aux titulaires d’un master ayant validé au cours de leur formation les trois unités d’enseignement suivants : « compétences des guides conférenciers », « mise en situation et pratique professionnelle » et « langue vivante étrangère ».

Les débouchés du métier

Avec plus de 80 millions de touristes chaque année, la France demeure le pays le plus visité au monde. Autant dire que le besoin en guides conférenciers existe plus que jamais ! Cependant, le métier, majoritairement féminin, reste précaire et souvent exercé en activité complémentaire. Les guides exercent souvent de manière libérale et sont embauchés à la vacation (c’est à dire à la visite).

Le salaire du guide conférencier

Le métier de guide conférencier génère des revenus aléatoires et fonctionne surtout par saisonnalité avec une forte période d’activité entre avril et octobre. Il s’exerce donc souvent en complément de salaire.
Débutant, le guide conférencier peut espérer percevoir le smic. Indépendant, le guide conférencier facture chaque prestation. Il peut gagner 260 € bruts par jour.

Les salons pour bien s’orienter

Code(s) ROME: G1201

Code(s) FAP: J5Z60

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *