Fiche-métier : Comment devenir Dermatologue ?

Le Dermatologue fait partie du corps de métier : sante

Les pathologies les plus courantes (acné, eczéma, psoriasis, kystes cutanés, grains de beauté suspects, herpès buccal ou génital…) sont traitées directement au cabinet du dermatologue. Les diagnostics qu’il formule, les traitements qu’il prescrit et les examens approfondis qu’il recommande de faire à l’hôpital, en service spécialisé, concernent toutes les catégories d’âge, du nourrisson au vieillard.

Des actes variés

Ce spécialiste de la peau peut aussi faire des actes esthétiques, comme des peelings, des interventions au laser, ou se spécialiser dans les soins anti âge.
Mais le dermatologue rencontre aussi des cas plus graves : brûlures profondes, suites d’accidents, cancers cutanés par exemple, mais aussi maladies sexuellement transmissibles avec un impact sur la peau, car le dermatologue est aussi vénérologue. Quand une intervention chirurgicale est nécessaire, et trop lourde pour être effectuée en cabinet, il opère dans un cadre hospitalier.

Une implication psychologique fréquente

Dans cette spécialité, l’écoute du patient est particulièrement importante, car les manifestations cutanées peuvent être le signe d’une pathologie plus globale, ou bien d’une problématique psychologique : anxiété, stress, dépression…

Compétences/Qualités requises pour devenir dermatologue

Les formations à suivre pour devenir dermatologue

En tant que médecin, le dermatologue a franchi toutes les étapes du cursus médical>. Après les six années de formation « de base », le futur praticien doit réussir les Épreuves>spécialité de dermatologie.
Celle ci fait l’objet d’une formation en 4 ou 5 ans qui inclut de nombreux stages dans les services hospitaliers et débouche sur un DES (diplôme d’études spécialisées) qui valide la spécialité de dermatologie vénéréologie. Après le DES et une soutenance de thèse devant un jury, le postulant obtient le Diplôme d’état de docteur en médecine.

Les débouchés du métier de dermatologue

Les perspectives de recrutement sont très favorables. Avec de l’expérience, des connaissances en gestion et un capital de base, un dermatologue peut ouvrir son propre cabinet. Mais il peut aussi opter pour une carrière hospitalière, et en gravissant les échelons de la hiérarchie, devenir directeur d’un service spécialisé, par exemple. D’autres dermatologues se tournent vers la recherche en CHU.

Le salaire d’un dermatologue

Le salaire brut mensuel d’un dermatologue hospitalier débutant est d’environ 3 800€. Les statistiques officielles donnent la fourchette de 6 000 7 000€ bruts par mois pour un dermatologue en cabinet libéral.

Les salons pour bien s’orienter

>

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: J1102

Code(s) FAP: V2Z90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *