Fiche-métier : Comment devenir Plisseur ?

Le Plisseur fait partie du corps de métier : mode textile

Dans la mode, le plisseur possède un savoir faire rare. Couturier dans l’âme, il s’applique à plier le tissu pour lui donner un relief particulier conférant ainsi à la pièce un aspect d’œuvre d’art textile. Cet artisan peut donner au vêtement de multiples formes à condition de respecter quelques règles essentielles.

Un artisan minutieux

Il effectue d’abord un travail préparatoire : il réalise son motif sur papier et effectue le traçage du tissu. Ce dernier est entreposé entre un « métier » (moule en carton à deux faces) qui est ensuite placé dans une étuve entre 85 et 100° pendant 2 à 5 heures. Le tissu doit ensuite reposer plusieurs heures afin d’épouser entièrement sa forme finale. La confection d’une pièce peut ainsi prendre une journée entière de travail.

Compétences/Qualités nécessaires pour devenir plisseur

Les formations à suivre pour devenir plisseur

Il est possible d’accéder à ce métier avec un Arts textiles et céramiques option arts textiles. Pour autant, les formations spécifiques sont très rares et se font exclusivement au sein même d’ateliers de professionnels.

Les débouchés du métier de plisseur

L’art du plié se raréfie en France. On dénombre moins d’une dizaine de plisseurs en France, pourtant ce savoir faire est particulièrement recherché par les maisons de haute couture.

Évolution professionnelle

Un(e) plisseur(euse) peut évoluer vers le poste de chef d’atelier.

Le salaire d’un plisseur

À ses débuts, ce professionnel gagne entre 1 500 et 1 800 € bruts par mois. Un(e) plisseur(euse) confirmé(e) avec des responsabilités d’encadrement peut gagner entre 2 170 et 2 280 € bruts par mois.

Les salons pour bien s’orienter

>

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: B1804

Code(s) FAP: F1Z41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *