Fiche-métier : Comment devenir Sommelier ?

Le Sommelier fait partie du corps de métier : hotellerie restauration

La première mission du sommelier est de veiller jalousement sur la cave du restaurant et sur ses stocks précieux. Mais pour dénicher la perle rare qui viendra enrichir ses rayonnages, il reçoit également les représentants des producteurs ou va les visiter directement.

Son objectif : établir une carte des vins diversifiée et originale, cohérente par rapport au style de cuisine proposé dans l’établissement. Le sommelier se fie à son palais, à son « nez », ainsi qu’à ses connaissances, accumulées au fil des dégustations. Outre les vins, il choisit également les alcools et les liqueurs.

De l’art et du commerce

Technicien, c’est lui qui réceptionne les « flacons » à la livraison, supervise leur rangement et leur conservation dans les meilleures conditions. Gestionnaire, il doit faire des achats judicieux. Les restaurateurs comptent souvent sur leur cave pour réaliser de substantiels profits.

Au service de la clientèle du restaurant et en accord avec sa direction, le sommelier suggère aux clients les vins qui s’harmoniseront le mieux avec les plats choisis et assure le service dans des conditions optimales de qualité, de température de consommation et de respect des règles de service. Il a en mémoire toutes les références de la carte (parfois plusieurs centaines !) et doit cerner les goûts de ses clients pour leur proposer le meilleur choix.

Compétences/qualités nécessaires pour devenir sommelier

Les formations à suivre pour devenir sommelier

Plusieurs diplômes préparent au métier de sommelier. Le CAP restaurant, option employé sommelier ; le , le bac Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration, complétés par des mentions de sommelier ou encore par le BP sommelier. Il est également possible de se former dans des écoles spécialisées.
Continuer à se perfectionner à travers des stages ou des concours est indispensable pour devenir un bon sommelier.

Les postes de sommelier

Le sommelier travaille dans des restaurants gastronomiques, étoilés ou renommés, dans des bistrots à vin. Autre débouché possible : caviste dans les rayons vins des grands magasins ou dans les magasins de détail de luxe. Les femmes commencent à percer dans le métier, bien que les conditions de travail soient difficiles : station debout, manutention de caisses, travail en soirée…

Compte tenu de l’engouement pour l’œnologie, ce métier de passion a de l’avenir. Parler des langues étrangères constitue évidemment un atout.

Évolution professionnelle du sommelier

Dans les grands établissements, les sommeliers gravissent les échelons d’une brigade hiérarchisée : d’abord commis, puis sommelier et enfin chef sommelier. Il est possible également de créer sa propre entreprise.

Le salaire d’un sommelier

Un commis sommelier débute au Smic. Un sommelier confirmé peut gagner jusqu’à 3 000 euros bruts mensuels.

Les salons pour trouver sa formation de sommelier

>

Librairie SARL Suscosse Joël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *