Fiche-métier : Comment devenir Hydrogeologue ?

Le Hydrogeologue fait partie du corps de métier : environnement developpement durable

Parce que l’eau est une ressource rare et importante, l’hydrogéologue se positionne en tant que gardien de l’eau souterraine. Dans un premier temps, tel le sourcier, il part à la recherche de nappes phréatiques à exploiter grâce à des cartes géologiques et des documentations scientifiques. L’objectif est de trouver des sources aquatiques destinées à la consommation, à l’irrigation des cultures agricoles et à la géothermie. Le scientifique détermine ensuite les sites de captage et accompagne les foreurs. Son objectif : qu’il n’y ait pas de pollution au cours du prélèvement.

Surveiller les nappes phréatiques

L’hydrogéologue fait la chasse à la pollution pour anticiper les incidents sur l’approvisionnement en eau potable. Dans son laboratoire, à partir de prélèvements, il évalue par exemple l’impact des périodes de sécheresse, de pluies abondantes et de pollution sur la qualité de l’eau. Il intervient également en amont d’un projet d’aménagement (urbain, industriel, agricole ou de génie civile) afin de définir les risques de pollution pouvant impacter les eaux souterraines. Il passe ainsi une grande partie de son temps à analyser les données, les modéliser et rédiger des rapports pour permettre à son client de prendre une décision. En cas de pollution, il dresse les plans de décontamination du sol et des nappes et en assure la mise en œuvre.

Compétences/Qualités nécessaires pour devenir hydrogéologue

Les formations pour devenir hydrogéologue

S’il existe des formations au niveau Bac +2/3 (, ) pour exercer en tant que technicien, elles offrent cependant peu de débouchés dans ce secteur pointu. Il est conseillé de poursuivre jusqu’au Bac +5 avec un master universitaire en hydrogéologie ou bien un diplôme spécialisé en géologie, hydrologie, environnement ou géoscience.

Les débouchés du métier

Il existe en France près d’un millier d’hydrogéologues. On les retrouve dans divers organismes spécialisés comme le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), les agences de l’eau et les bureaux d’études, mais aussi dans les établissements de recherche comme le CNRS ou l’IRD (Institut de recherche pour le développement), dans les universités en tant qu’enseignants chercheurs ou encore dans les organismes privés tels que les grandes sociétés d’équipement ou les cabinets de conseil spécialisés.

Évolution professionnelle de l’hydrogéologue

Le technicien d’hydrogéologie peut évoluer au poste d’ingénieur. Ce dernier gagne en responsabilité avec l’expérience jusqu’à encadrer une équipe. En fonction de sa formation, le scientifique peut se spécialiser pour devenir expert dans un domaine précis comme la géophysique, le forage ou encore l’hydraulique.

Le salaire de l’hydrogéologue

L’hydrogéologue ingénieur perçoit en début de carrière environ 3 000 € bruts par mois, sans compter les primes de mission. Le technicien démarre quant à lui avec un salaire de 1 900 € bruts mensuels.

Les salons pour bien s’orienter

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: F1105

Code(s) FAP: B7Z91

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *