Fiche-métier : Comment devenir Expert Naturaliste ?

Le Expert Naturaliste fait partie du corps de métier : environnement developpement durable

L’expert naturaliste étudie et inventorie la faune et la flore, évalue l’intérêt patrimonial en vue de définir des mesures de gestion et de valorisation d’une espèce végétale ou animale spécifique. Son objectif : maintenir une diversité biologique satisfaisante. Une fois les mesures mises en place, il en assure le suivi.

Son expertise est à la fois technique « orientée terrain » et analytique « orientée rapport ». Pour inventorier les différentes espèces et évaluer le patrimoine naturel local, l’expert naturaliste évolue dans le milieu naturel : réserve naturelle, parc naturel, forêt domaniale… Il est capable de mener des projets naturalistes (inventaire,
protection, aménagements) de grande envergure (plusieurs hectares). Son expertise peut être sollicitée pour un projet d’aménagement du territoire nécessitant une étude environnementale.
Il utilise également les outils informatiques afin de construire des bases de données ou des cartographies par exemple. Bien qu’il soit autonome, il travaille sous la direction de l’ingénieur en environnement à qui il remet ses rapports d’expertise détaillés. L’expert naturaliste détermine dedans les mesures à prendre pour les espèces en surnombre ou les directives à suivre pour préserver des espèces peu nombreuses : protection de l’habitat d’un papillon en danger, interdiction d’une zone végétale au public pour empêcher son piétinement, etc. Il peut par ailleurs rédiger des notices d’informations officielles.

Ce passionné de l’environnement peut également sensibiliser et informer le grand public en réalisant des actions de communication, des affichages pour informer les promeneurs sur la diversité animale ou végétale, des visites guidées ou des sentiers de découverte. Il doit alors savoir faire preuve de conviction pour convaincre les différents interlocuteurs d’horizons divers : élus, associations, grand public…

Compétences/Qualités nécessaires pour exercer le métier d’expert naturaliste

Les formations qui mènent au métier d’expert naturaliste

Au niveau Bac+3, le Bachelor en gestion et valorisation naturaliste forme au métier d’expert naturaliste. Il est conseillé de poursuivre en master en écologie, sciences de la vie, sciences de la Terre et de l’environnement ou en master agronome avec une spécialisation en environnement proposés par les d’écoles d’ingénieurs. Une formation aux premiers secours est souvent exigée.

Les débouchés du métier d’expert naturaliste

L’expertise naturaliste est devenu un métier à part entière qui répond aux besoins des collectivités territoriales, des bureaux d’études, des associations, des fédérations de chasse ou de pêche notamment.
Lorsqu’il travaille pour la fonction publique, il est recruté sur concours.

Évolution professionnelle de l’expert naturaliste

Avec de l’expérience, l’expert naturaliste peut évoluer vers un poste de directeur d’études, de directeur de l’environnement ou de responsable environnement. Autre voie possible : devenir consultant indépendant ou diriger un bureau d’études spécialisé.

Le salaire de l’expert naturaliste

Selon la structure (publique ou privée) qui l’emploie, l’expert naturaliste peut gagner entre le Smic et 2 000 euros bruts par mois en début de carrière.

Les salons pour bien s’orienter

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: K2402

Code(s) FAP: N0Z91

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *