Fiche-métier : Comment devenir Souscripteur ?

Le Souscripteur fait partie du corps de métier : assurance

Le souscripteur étudie les différents appels d’offres des clients, analyse minutieusement chaque dossier et les risques à assurer afin de vérifier de quelle manière ces risques peuvent être garantis par le contrat. Si les risques sont trop importants, il peut décider de ne pas les garantir. Dans le cas contraire, il détermine les conditions et fixe le montant des primes.
Au quotidien, ce professionnel évalue les facteurs de risques et le niveau des sinistres des clients. C’est à lui qu’incombe la tâche de définir les modalités de souscription, d’élaborer les projets de contrat afin de les soumettre aux clients. Il est amené à participer et à intervenir lors des négociations des contrats.

Un expert hors pair

Le souscripteur est souvent spécialisé dans un domaine pointu : production industrielle, transport de marchandises, travaux publics… Il est souvent sollicité en tant qu’expert pour participer à des études sur de nouveaux produits d’assurances. Il définit alors les barèmes de tarification ainsi que les conditions de garantie (clauses, exclusions) qui seront appliquées ensuite par tous les souscripteurs et rédacteurs. Éventuellement, on peut lui demander de participer à l’évaluation d’un sinistre important.

Compétences/Qualités nécessaires pour ce métier

Les formations qui mènent au métier

Les diplômes délivrés par les , de gestion et d’ permettent d’accéder au métier. Mais avant d’exercer le métier de souscripteur, une deuxième compétence ou une expérience professionnelle est appréciée et cela accélère l’accès à un poste à responsabilité.

Les débouchés du métier

Les compagnies d’assurances font appel à ce professionnel pour leur savoir faire mais aussi car avec un souscripteur, elles sont à l’abri des risques et des mauvaises surprises. Ce métier est difficilement accessible aux jeunes fraîchement diplômés. En revanche, il offre une possibilité de deuxième carrière intéressante aux ingénieurs issus de l’industrie.

Évolution professionnelle

Grâce à son expérience, ses compétences, son savoir faire mais aussi à son professionnalisme, le souscripteur peut devenir inspecteur.

Le salaire d’un souscripteur

Le/la souscripteur(trice) débutant(e) gagne entre 2 700 et 3 000 euros bruts par mois.

Les salons pour bien s’orienter

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: C1110

Code(s) FAP: Q1Z81

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *