Fiche-métier : Comment devenir Risk Manager ?

Le Risk Manager fait partie du corps de métier : assurance

A l’heure où l’information n’a jamais circulé aussi rapidement entre les entreprises, un événement particulier peut affecter quasi immédiatement la réputation des organisations.

Considéré traditionnellement comme une activité de conformité ou de régulation, le risk management doit de plus en plus être positionné comme devant apporter une valeur stratégique à l’organisation. Le risk manager>

Une force de conviction

Dans le secteur de l’assurance, il fait office d’interlocuteur vis à vis des compagnies. Il négocie ainsi avec des courtiers et des agents généraux pour mettre au point des garanties spécifiques et trouver les meilleurs tarifs. Le risk manager doit avoir l’esprit en éveil, être constamment à l’écoute de ce qui se passe dans son entreprise et ailleurs. Ce professionnel s’appuie sur des compétences techniques fortes en matière de modélisation des risques financiers et sur une aisance relationnelle, ainsi qu’une capacité à convaincre et faire adhérer. À lui seul, il n’a aucun réel pouvoir de décision.
Pour être au fait des normes et des dernières tendances, le risk manager assure, par ailleurs, régulièrement une veille technique et financière. La maîtrise de l’anglais constitue un plus car sa fonction comprend souvent une dimension internationale.

Les compétences/qualités nécessaires pour devenir risk manager

Les formations à suivre pour devenir risk manager

Pour exercer les fonctions de , il est nécessaire d’être titulaire au minimum d’un Bac+5, soit technique (école d’ingénieurs), soit commercial (école de commerce ou troisième cycle spécialisé), soit juridique (master en droit des assurances).

Par exemple, le de l’ICS Bégué, école spécialisée dans la finance, la gestion, l’audit et l’expertise comptable à et , permet d’accéder au métier. Pour cela, l’ICS Bégué propose également un Mastère spécialisé dans la gestion des risques, le Mastère Financial & Risk Management.

Accessible après un Bac+3 en comptabilité ou gestion (DCG, Licence, Bachelor), cette formation délivre une double certification : un titre RCNP niveau I et un Mastère de l’. Elle est axée sur la professionnalisation grâce à l’ (1 jour en cours et 4 jours en entreprise) ou les stages à effectuer durant le cursus, à travers un grand oral mené à la fin de la scolarité face à un jury de professionnels, mais aussi à de nombreux séminaires. La formation repose également sur un parcours pédagogique , permettant à l’étudiant de suivre les cours à son rythme.

Peter, Business Analyst / Manager – Capital Market / Risk & Change Management, au sein du groupe BNP Paribas, (ICS Bégué promo 2016) : « L’ICS Bégué m’a donné de très nombreux apports techniques et théoriques pour aborder de multiples situations professionnelles et ainsi pouvoir affronter des problématiques très variées en finance. L’enseignement délivré à l’ICS Bégué est pluridisciplinaire, ce qui m’a donné des bases et des fondamentaux très solides en économie, management, gestion et comptabilité. Attiré depuis toujours pas les chiffres et les marchés financiers, je me suis naturellement dirigé vers le secteur bancaire pour me spécialiser dans les risques financiers. »

Les débouchés du métier

Le risk manager peut travailler au sein de banques, de sociétés d’assurance, de bureaux d’études « R&D » d’entreprises, de sociétés de services ou de cabinets de conseil. Si les opportunités sont ouvertes aux jeunes diplômés, une première expérience ou un premier poste d’actuaire permettra d’accéder plus facilement à la profession.

Les stages et l’alternance sont d’ailleurs de véritables tremplins pour accéder à cette fonction. A l’, 89 % des étudiants sont embauchés à l’issue de leur stage ou alternance. L’école met tout en œuvre pour faciliter l’insertion de ses étudiants. Plusieurs fois dans l’année, l’école organise des rencontres entre professionnels et étudiants sous forme de job datings. Ce que confirme Laurie Leblan, étudiante à l’ICS Bégué : « L’idée du job dating est particulièrement intéressante que ce soit pour les candidats ou les recruteurs parce que donner un CV est assez impersonnel car on ne voit pas la personne, comment elle se comporte […] alors qu’en face on peut dire plus de choses sur son projet professionnel. »

Évolution professionnelle du risk manager

Grâce à sa polyvalence, ce professionnel peut évoluer vers le consulting indépendant, l’expertise technique au sein d’une société d’assurances ou reprendre une agence ou un cabinet de courtage.

Le risk manager débutant peut prétendre à une rémunération mensuelle allant de 3 000 à près de 6 000 bruts, selon le secteur et la taille de l’entreprise.

Les salons pour bien s’orienter

Librairie SARL Suscosse Joël

Code(s) ROME: M1201

Code(s) FAP: L5Z90

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *